Le Jasmin

Esquissant son histoire en Inde, le Jasmin poursuit son chemin en prenant racine dans le sud de la France, à Grasse précisément, mais aussi en Italie puis en Egypte. Parmi deux cents espèces existantes, les parfumeurs créateurs apprécient composer avec le Jasmin Grandiflora et Sambac. A Grasse, devenue la capitale mondiale du parfum, le Jasmin Grandiflora représente la fleur emblématique de la ville et capitonne ses alentours. A travers le regard d’un oiseau – ou de façon plus pragmatique par le biais d’une caméra de drone ! -, on y voit des plantations de fleurs blanches aux pointes rosées, qui déploient leurs pétales sur des arbustes en lianes. Des champs colorés qui s’étendent sur des dizaines d’hectares. 

Du haut d’un arbre, on observe le patient labeur de la récolte à la fin de l’été et jusqu’aux premiers frimas de l’automne. Une partition orchestrée d’une main de maître. Levés à l’aube, les producteurs remplissent lentement leurs paniers de Jasmin jusqu’au début de l’après-midi… prenant soin d’éviter que le soleil ne brûle les délicates pétales blancs. Parmi les nombreux ouvriers, nos yeux se posent sur une femme dont émane une longue expérience et un savoir-faire incomparable. Le dos courbé, maniant ses mains avec dextérité, elle pose ses doigts sur le Jasmin et tourne sa main d’un quart de tour. Puis elle détache la fleur de sa tige avec douceur, un geste qu’elle semble répéter à l’infini. Chaque jour, cette femme cueille entre six à sept kilogrammes de Jasmin, qu’elle apporte ensuite à l’atelier où y sera extraite l’essence du parfum. 

Cette essence, devenue absolue, se dépose comme un bien précieux dans le creux d’un flacon pour venir y déployer ses effluves de Jasmin… une respiration de la terre pleine de grâce.

 

Les parfums que l’on apprécie aux effluves de Jasmin

 

« Jasmin » de Molinard, qui célèbre la femme, à la fois douce et espiègle autour de notes délicates de Jasmin.

 

« A la Nuit » de Serge Lutens, qui sublime le Jasmin. Son parfum s’apparente à une métaphore de la nuit, une nuit blanche où semble se diffuser dans l’air tiède les effluves délicats de Jasmin, telle une fleur somnambule.

« Il n’a qu’une idée en tête ce Jasmin : blanchir la nuit ! » Serge Lutens.


Sale

Unavailable

Sold Out