Une escapade en Italie

Voyager de son lit avec les Colognes Bon Parfumeur : une escapade en Italie

 

Ça y est : la première semaine de confinement est passée. On a bien évidemment eu le temps de lire et relire l’œuvre intégrale de notre cher Marcel Proust, de se mettre au japonais mais aussi, last but not least, d’astiquer son petit chez-soi de fond en comble…

 

Bon, ça c’était pour la galerie… En vrai, à part binge-watcher nos séries cultes sur Netflix, grignoter tout ce qu’on a trouvé de comestible dans la cuisine, on n’a pas fait grand-chose… Et maintenant ?

 

Pas de panique et haut les cœurs ! On quitte ses pantoufles fétiches et on essaie de pimper son temps à la maison avec des activités smart qui nous font du bien.

 

Aujourd’hui, c’est en Italie que Bon Parfumeur vous embarque. Pourquoi ? C’est tout simplement de là que vient le génie à l’origine de notre ligne 000, les Colognes ! Jean Marie Farina, né au XVIIème siècle dans le Piémont, va bouleverser les codes de la parfumerie de l’époque avec l’invention de son eau fraîche et légère. À base d’huiles essentielles et d’alcool quasiment pur, cette création mythique du parfumeur séduit par ses notes acidulées et estivales. Véritable initiation aux essences du Sud, l’eau de Cologne de Farina transporte alors toute la haute société au pays des orangers, des paysages riches et verdoyants, du soleil !  Sans parler de la cuisine à tomber et de la dolce vita ! ll fait clairement bon vivre en Italie (bon, pas en ce moment, on vous l’accorde) et son été nous nous fait fantasmer …

 

Plongez dans cet univers joyeux et hédoniste grâce à ce petit programme al dente qui donnerait presque envie de crier « La vita é bella ! ».

 

  1. (Re)s’émouvoir devant Call me by your Name (ou comment profiter de la Toscane de son canap’)

 

Plus besoin de présenter le chef d’œuvre et gros succès de Luca Guadagnino. S’enfiler des limonades à l’ombre des cyprès, faire trempette dans la rivière du coin, boire un coup sur la place du village et profiter des longues soirées d’été… Mais aussi vivre une histoire d’amour secrète et torride. Bref, vous aurez clairement compris le pitch et l’ambiance. Alors, une escapade toscane aux notes érotico/citronnées, ça vous tente ?

 

Film disponible à la location ici.

 

NDLR : Pour les plus courageux (ou plutôt les moins flemmards), dévorez le roman du même nom d’André Aciman. Et oui, bien souvent les chefs d’œuvre sont inspirés de roman… (et non, on ne parle pas QUE de Harry Potter). Livre à commander juste ici.

 

  1. S’ambiancer sur du funk napolitain

 

Écoutez par ici. C’est le divin label Early Sounds Recordings, en collaboration avec Nu Guinea Records, qui nous emmène tout droit dans un Naples confidentiel, celui des 70’s et des 80’s. Sa scène disco/funk, pointue, vibrante et colorée, nous donne juste trop envie de groover et de voir la vie du bon côté. À écouter sans modération. Prochaine étape ? On ouvre les fenêtres et on invite nos voisins à danser sur les balcons.

 

  1. Cuisinez avec des top chefs italiens

 

Que ce soit sur l’Instagram de l’excellentissime Massimo Bottura, l’espèce d’alter ego de Jean-François Piège à la sauce bolognese ou sur celui de Zanoni Simone, chef étoilé, on suit attentivement les stories et les IGTV spéciales quarantaine. Au programme ? Recettes 100% comfort food : risotto aux asperges à tomber, besciamella (béchamel, enfin !) crémeuse à souhait ou douce crème aux zestes d’orange.

 

Affaire à suivre de très, très près…

  

  1. Cherchez la beauté partout, même reclus.

 

Laissez-vous émouvoir par la somptuosité du monde sans quitter votre nid. Fouinez à droite et à gauche sur les différents sites de musées qui mettent à disposition leurs plus belles œuvres et ouvrent même parfois leurs portes grâce à des visites virtuelles : la galerie des Offices de Florence, les musées du Vatican, le musée Capodimonte de Naples

 

  1. Profitez de chaque rayon de soleil !

 

De sa fenêtre, de son balcon ou de son jardin pour les plus chanceux, on jouit au maximum de ce début de printemps. Qui dit soleil et hausse des températures dit bien souvent nouvelles odeurs, même en ville. On profite de cette quarantaine pour lézarder sous les quelques rayons qui nous touchent, pour ouvrir la fenêtre et se concentrer sur ses sens. Que sent-on ? Qu’entend-on ? Que voit-on dehors ?  Bref, on respire et on se recentre sur l’essentiel !

Sale

Unavailable

Sold Out