Une journée dans l’atelier de nos crèmes de main 👏

Grande aventure, on part en Savoie pour la journée. Dommage, mais non, pas le temps de skier ! C’est bien nos crèmes pour les mains qu’on va voir !

Après deux heures de TGV jusqu’à Bourg en Bresse et encore deux heures de voiture, nous voilà enfin à Rumilly.

Charmante petite bourgade, telle qu’on l’imaginait avec ses maisons typiques des paysages de montagnes. Bref, nous y sommes ! Et c’est là que nous rencontrons Francine, responsable de la ligne, qui nous explique tout en détail. Vous aussi vous voulez savoir comment naissent ces beautés ? C’est parti ! 

Premièrement, après avoir franchi quelques km, les tubes en canne à sucre, coincés dans de gros cartons, arrivent à destination. Les filles (oui il n’y avait que des filles ce jour-là) les prennent un par un et posent chaque étiquette sur le bouchon. Les étiquettes doivent évidemment être centrées au poil. 

Les tubes sont alors placés dans le « distributeur » de la machine et empilés les uns sur les autres. Puis se succèdent 5 étapes cruciales qui demandent de maîtriser en amont les réglages de la machine à la perfection, ce qui peut prendre une journée entière.

Le tube ouvert est d’abord centré par la machine à l’aide d’une lumière rouge qui repère les impressions.Place à la deuxième étape : le remplissage du tube avec la crème.

Et c’est au tour de la « tête de chauffe » de rentrer en jeu, kesako ? C’est un système qui permet de chauffer l’extrémité du tube avant la soudure. Et bam, un outil vient aplatir et souder le tube. Il refroidit rapidement et le bout est coupé pour l’égaliser.

Les tubes glissent ensuite sur un tapis, et l’œil exercé des employés déniche le moindre défaut. Le poids est aussi vérifié : 30 grammes, pas plus pas moins !

Pas de gâchis, les tubes qui ne peuvent être vendus seront donnés à une association : on est reparti avec deux cartons pleins. Ok, ce n’est pas terminé ! Après la production, direction la mise en carton. Chaque paire de mains à son poste : mettre le produit dans un étui, le refermer, placer les 6 étuis dans un carton et fermer le carton… et hop ils partent pour Chartres à côté de Paris, et seront bientôt chez vous ! 

Nous avons aussi vu Luc, notre formulateur, qui a écrit la « recette » de cette crème toute douce à l’Aloe Vera bio (98% d'ingrédients d’origine naturelle). Au tout début, il fait ses essais dans son laboratoire chez lui, puis il adapte la formule pour la produire en plus grosse quantité. 

Une journée intense et des rencontres passionnantes qui nous rendent fiers de créer et fabriquer nos produits 100% en France.

PS : 3 fragrances de crèmes de main sont dispo : 003, 101 et 801

Sale

Unavailable

Sold Out