La distillation

Faire soi-même son eau de toilette n’est pas possible. Faire un parfum demande des techniques particulières au moment de la fabrication de l’huile essentielle pour obtenir une belle qualité de matière première. Pour obtenir les huiles essentielles de certaines plantes, il faut passer par le processus de distillation.

La distillation, c’est quoi ?

La distillation est une technique très particulière qui a une longue histoire. Encore largement utilisée de nos jours, elle permet d’obtenir les huiles essentielles ensuite utilisées dans la fabrication des parfums.

La petite histoire de la distillation

On sait que la distillation de parfum existe depuis l’Antiquité, ce sont les Grecs qui ont trouvé comment faire à l’époque. Elle nécessitait déjà une grande cuve avec un tuyau coudé et utilisait les mêmes principes.

Il faut :

  • chauffer les plantes avec de l’eau,
  • récupérer l’huile essentielle après l’évaporation.

Comment fonctionne la distillation de parfum ?

Dans les distilleries de parfum, les parfumeurs utilisent des alambics. Ce sont des grandes cuves en acier qui sont surmontées de tuyaux en serpentin. Pour récupérer une huile essentielle, il faut y installer des végétaux, puis y ajouter entre 5 et 10 fois le même volume en eau. Les quantités varient en fonction des fleurs, des plantes, des écorces ou des racines qui sont distillées. Il faut ensuite chauffer le tout, la vapeur emprisonne le parfum des végétaux puis remonte dans le tuyau en serpentin. Lors de son refroidissement, elle forme de la condensation qui est collectée : c’est l’eau florale. Cette dernière est décantée pour séparer l’huile essentielle qui est ensuite récupérée.

Quels types d’huiles essentielles peut produire la distillation ?

La distillation permet de capturer le parfum de nombreuses plantes, écorces, graines et même de certaines racines. L’essence de fleur d’oranger entre dans la composition du parfum 001 fleur d’oranger, petit grain et bergamote, et offre une odeur fleurie et fraîche. L’essence de rose de Damas est présente en note de cœur du parfum 203 framboise, vanille et mûre pour un parfum à l’odeur réconfortante. Si vous aimez la lavande du sud de la France, dont l’huile essentielle peut également être réalisée par distillation, vous en trouverez dans le parfum 702. L’essence de vétiver d’Hawaï, qui rappelle l’odeur de la terre humide, est présente en note de fond dans le parfum 601. En ce qui concerne l’essence de patchouli d’Indonésie, elle compose une note de fond du parfum 501.

La distillation est l’une des techniques pour récupérer les molécules odorantes des végétaux, mais ce n’est pas la seule. Nous utilisons d’autres techniques comme l’enfleurage, l’expression et l’extraction, qui ont des procédés légèrement différents. Les processus comme la Nature Print et le Softact font également partie de nos techniques pour récuperer les molécules odorantes, ils sont différents des procédés habituels et permettent de découvrir des notes originales qui jusqu’ici étaient inaccessibles.

Sale

Unavailable

Sold Out

French
French