L’extraction

L’extraction de parfum est une des techniques de fabrication relativement récente pour faire un parfum, elle a été testée depuis longtemps, mais est réellement au point depuis le XIXe siècle. Mais alors, comment ça marche ? Et pourquoi est-elle privilégiée aujourd’hui ?

Comment fonctionne l’extraction pour le parfum ?

Pour pouvoir capturer le parfum de certains végétaux, en particulier les plus fragiles, la technique de l’extraction de parfum est la plus souvent privilégiée. C’est d’ailleurs une des techniques que nous utilisons chez Bon Parfumeur. Pour cela, une plante est sélectionnée, la rose de Damas par exemple. Les pétales de la rose sont récoltés, puis installés sur les planches de bois que l’on plonge dans une cuve qui contient un solvant. Les solvants sont différents selon les plantes travaillées. Les supports avec les plantes sont ensuite retirés puis le solvant volatil s’évapore naturellement. Apparaît alors une cire, la « concrète », cette cire est ensuite filtrée et séparée des particules odorantes. Il ne reste alors que l’absolu de rose, une concentration du parfum des fleurs sous forme liquide sans aucune trace du solvant. Vous pouvez profiter de son parfum en note de cœur dans le Parfum 101 Bon Parfumeur.

Quels sont les végétaux qui peuvent être utilisés pour l’extraction ?

Le plus souvent, pour l’extraction de parfum avec l’hexane comme solvant, ce sont les végétaux fragiles comme les fleurs qui sont utilisés. L’éthanol, lui, est privilégié pour les matériaux plus secs comme les gommes et les résines.

L’extraction de parfum peut être effectuée sur la rose, le jasmin, la tubéreuse, la jonquille ou encore la fleur d’oranger. Il y a aussi la fleur le violette, la sauge et même la mousse d’arbre. Vous retrouvez ensuite leurs parfums en note de cœur, le jasmin est celle du Parfum 103, ou en note de fond pour le labdanum absolu d’Espagne que vous pouvez apprécier dans le Parfum 401.

Quelle température demande l’extraction de parfum ?

Chaque végétal demande des exigences particulières, l’extraction ne se fait pas à froid, mais la température varie en fonction de la fleur ou de la résine qui est travaillée. On commence par chauffer le mélange autour des 30°, puis en fonction du végétal et du solvant, la température peut aller jusqu’à 100° pour l’extraction de parfum de certains végétaux.

Les techniques de fabrication de parfum sont nombreuses, certaines ont été abandonnées comme l’enfleurage, mais d’autres sont toujours utilisées. Découvrez comment fonctionne l’expression, la distillation, le Natural Print ou encore le Softact qui permettent de créer les parfums d’aujourd’hui.

Sale

Unavailable

Sold Out

French
French